top of page

7 bienfaits de la réflexion individuelle, .... en groupe


Une condition préalable: créer un « espace de confiance »

l'accompagnateur est le garant d’un cadre où la confidentialité et le respect dans les échanges sont assurés. Dans cet espace, le groupe va échanger, partager, réfléchir, ressentir, ... et permettre à chacun de s'exprimer. Ainsi dans cet espace, nous avons pu observer les 7 bienfaits suivants: 1. Ouvrir sa perspective

La perception des cheminements et avancées des autres

membres du groupe permet d’ouvrir ses perspectives.

Les différentes personnes sont à des stades

différents de réflexion sur leurs transitions. Le partage

des étapes déjà traversées par les uns permettent de

relativiser et de se dire que les questions actuelles, les

doutes sont une partie normale du chemin. 2. Universalité

Dans un groupe, du fait du partage par les autres

personnes de leur vision, de leurs doutes, de leurs

questions, la personne va découvrir que ce qu’elle vit

n’est pas unique. Que les autres vivent peu ou prou des

sentiments similaires, quels qu’ils soient.

Cette découverte de l’universalité est en particulier un

levier puissant pour cheminer ensemble en confiance. 3. Recevoir de l’information sur soi

Chaque participant reçoit du « feedback » objectif de la

part des accompagnants, et des autres participants qui

ne le connaissent pas. Il va explorer des manières

d’aborder les choses ou des thèmes non imaginés. Tout

un espace ignoré où de nouveaux points de vue peuvent

alors apparaître.

4. Point de vue féminin/masculin

En complément de recevoir de l’information, la mixité des

groupes apporte la possibilité d’avoir le point de vue de

personnes du sexe opposé.

Qui peut éclairer les tensions, les différences, les confrontations qui apparaissent dans les couples, lors des transitions.

5. Expérimenter des modes de relation

Chaque participant est amené à partager, à s’exprimer, à

écouter, à s’affirmer, à faire des retours à 2, ou en groupe en

toute sécurité. Cela lui permet d’expérimenter d’autres modes

de relation aux autres. 6. Aborder des questions existentielles

La confiance au sein du groupe permet d’aborder et d’échanger sur des questions plus existentielles qui sont parfois évitées et pourtant essentielles. 7. Ressentir sa propre conviction

Au fil de la marche et des échanges, le participant est amené à

exprimer à haute voix, à verbaliser « l’histoire qu’il se raconte » . Le groupe est alors une caisse de résonance de son histoire. La personne se parle à elle même à travers les autres. C’est un moyen puissant pour expérimenter, mesurer, enrichir sa propre conviction dans son histoire. Marc & Francois Thouret Article s'appuyant sur notre expérience et sur le livre de Irvin Yalom, psychologue qui a écrit sur la théorie et la pratique des groupes.


👉 pour recevoir chaque mois, les nouveaux articles du blog, cliquez ici

2 vues

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page