top of page

Bien-être au travail: quand peut-on reconnaître ce qui nous rend heureux?


De retour en voiture d’une intense journée de travail, hier, je me surprends à chanter, me sentant joyeux, enchanté, plein d’énergie. Que s’est-il passé en moi?


Je me pose ce matin pour le revivre, mettre des mots, et les partager.

A cœur ouvert .


Les six personnes que j’accompagne en Woaching ce jour là, ont pris un temps sur leur vie pro, dense, exigeante, accaparante, pour venir ressourcer leur corps, leur esprit, leur coeur.


Lorsque je me lève ce matin là, je ressens la petite boule familière au fond de moi, signe de concentration maximum, d'attention à tous les petits détails qui me permettront d’honorer la promesse de ressourcement, envers ces personnes qui me font confiance.


Je repasse dans ma tête tous les rôles avec lesquels je vais jongler aujourd’hui:


✅ le rôle d’organisateur du temps et des petites décisions à prendre au fil de la marche et des imprévus liés aux participants, au parcours, à la météo, …..

✅ le rôle de guide de la méthodologie et du thème du jour. Etre clair et donner du sens à la démarche, partager les outils

✅ le rôle de gardien du cadre et de la bienveillance dans le groupe.

Afin de créer la confiance qui permet à chacun d’exprimer.


Puis, dans la voiture, je passe en revue les détails du parcours que j’ai repéré la veille:


✅ les points d’arrêts possibles pour le travail en groupe, la prise de notes

✅ les zones de marche seul, ou à deux pour l’écoute et le partage

✅ et aussi les passages délicats où je devrai veiller à les guider en sécurité.


Arrivé sur place, au contact des premiers participants, je me sens complètement présent, attentif.

Dès le briefing, je sens la « magie » commencer à opérer avec le groupe qui se forme.

La météo qui oscille entre calme et petites averses joue son rôle : elle catalyse la cohésion.

Chacun s’exprime à sa manière, la confiance nait, les premières prises de conscience sont partagées.


Je ressens alors l'émerveillement de voir à l’œuvre l’ALCHIMIE entre la marche, la nature, le groupe et chaque personne


Cette alchimie qui ouvre un deuxième ESPACE DE COMPREHENSION DE SOI.


Un espace dans lequel chacun va puiser, au-delà de ses attentes❗


Je me sens alors comme un « poisson dans l’eau », tout s’enchaîne comme par enchantement.

Jusqu’à l’exercice d’intelligence collective final, d’une surprenante richesse. Un temps fort que chacun confirmera ensuite.


Cet émerveillement est le fruit d’une expérience de vie, mais aussi de la recherche d’un profond alignement personnel.

Le jour J, c’est un travail de préparation exigeant et de présence attentive


Cet émerveillement me nourrit à chaque fois, me donne l'envie et l’énergie de préparer la prochaine sortie avec le même coeur. Il nourrit ma vie d’une joie profonde


❓Et vous, quels sont vos moments de JOIE PROFONDE dans votre vie professionnelle?


Francois Thouret


👉 pour recevoir chaque mois, les nouveaux articles du blog, cliquez ici

5 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page