top of page

Est-ce égoïste de s’occuper de soi? …. la métaphore de l’instrument de musique



Chaque fois c’est pareil.

Et la semaine dernière alors que j’accompagnais un groupe sur le programme Sculpter son Chemin, j’ai à nouveau entendu cette interrogation dans la bouche d’un participant, alors que nous marchions ensemble.

« Je me suis offert cette semaine de Woaching et de découverte de moi même. C’est un vrai cadeau que je me suis fait. Et en même temps, je ressens un petit peu de culpabilité vis à vis de ma famille. J’ai l’impression que c’est un peu égoïste de prendre ce temps rien que pour moi ». Cette remarque, je me la suis faite aussi, la première fois que je suis parti seul, pour une longue marche. En 2019. C’est alors que j’ai eu la chance de marcher avec un vieux pèlerin, qui m’a raconté la métaphore suivante. « Imagine. Imagine que chaque personne, toi, moi, les gens que tu croises tous les jours, tout le monde en fait…. que chaque personne est un instrument de musique.

Et donc, imagine que chaque jour que tu vis, en relation avec les autres autour de toi, (en commençant par toi même!), est une symphonie, que toi et les autres jouez ensemble. La symphonie de la vie.

la chose la plus importante que tu puisses faire, chaque jour, c’est d’accorder ton instrument

Cette symphonie est plus ou moins mélodieuse selon que les instruments de chacun sont plus ou moins bien accordés. Tu te sentiras d’autant mieux à ta place dans l’orchestre, que la mélodie à laquelle tu contribues sera jouée avec justesse par ton instrument.

Alors, la chose la plus importante que tu puisses faire, chaque jour, pour que la symphonie de la vie soit belle, c’est d’accorder ton instrument. C’est à dire de te sentir en harmonie avec toi même, dans ton esprit, dans ton corps, dans ton coeur, dans ton âme.

une longue marche permet de s’accorder en profondeur avec soi-même

Il existe de nombreuses manières « d’accorder son instrument » au quotidien (communication non violente, méditation, yoga, marche …), et tu en pratiques peut être certaines. Ce sont des temps avec soi-même que les autres peuvent parfois considérer comme un peu égocentriques, mais qui, au contraire, sont très altruistes, puisqu’ils contribuent à s’accorder pour que la symphonie avec les autres soit belle.


Cependant, il est une chose que j’ai apprise, au fil des marches que j’ai faites à ce jour, c’est qu’une longue marche permet de s’accorder en profondeur avec soi-même. De faire en quelque sorte une révision complète de son instrument.

le temps que tu prends pour toi est un beau cadeau que tu fais aussi aux autres

Ainsi, ce long temps que tu prends pour toi est un beau cadeau que tu fais aussi aux autres, par la qualité de la contribution que tu apporteras à la symphonie de la vie avec eux, à ton retour. »


Cette métaphore a éclairé ma vie. J’essaie de l’appliquer chaque jour et je la partage souvent. Et vous, dans la symphonie de votre vie, quel instrument de musique êtes-vous? Et comment l’accordez-vous? Francois Thouret


👉 pour recevoir chaque mois, les nouveaux articles du blog, cliquez ici

96 vues
bottom of page