top of page

Histoire vécue: trois marcheurs en quête de "qui je suis"


Abbaye de Conques, sur le chemin de Compostelle, un soir de printemps. Dans la grande salle des repas, trois marcheurs sont attablés au bout de la longue table de chêne.

Yanneck a 20 ans. Franck a 60 ans. Jean Marie a 40 ans, il siège au bout de la table.

Jean Marie, ancien marcheur travaille à l’abbaye depuis longtemps. Il prépare les repas. Il aime bien manger avec les pèlerins, comme ce soir. Il dit, en se tournant vers Yanneck: - depuis dix ans que je suis ici, j’en ai vu passer des marcheurs de ton âge, qui marchaient sur ce chemin pour la première fois. Ils disent tous la même chose: je marche pour chercher à me connaitre, pour découvrir qui je suis et ce que je veux vraiment ». C’est pour cela que tu marches?

Yanneck confirme. Puis Jean Marie se tourne vers Franck: - j’en ai aussi vu passer beaucoup des marcheurs plus âgés comme toi. Tu sais ce qu’ils disent tous?

Ils disent tous la même chose: je marche pour chercher à me connaitre, pour découvrir qui je suis et ce que je veux vraiment »! Yanneck et Franck se regardent, un peu surpris. Alors Jean Marie déclare: - vous pensez que c’est la même question?

Et bien il y a une énorme différence entre les deux!


🤨Devant la surprise grandissante de Yanneck et Franck, il ajoute: - l’énorme différence, entre les deux, c’est qu’il y en a un qui a attendu 40 ans pour commencer à chercher à se connaître, pour découvrir qui il est vraiment❗️ . . . . .

Cette histoire est une histoire vécue. J’y étais. Je vous laisse deviner dans la peau de quel personnage🙂. Je l’ai souvent partagée en marchant avec d’autres personnes de tous âges. Je vous partage ici les réflexions qui sont venues alors, suite à l’écoute de cette histoire. Puissent elles faire sens pour vous:


1️⃣ La découverte de soi est un chemin perpétuel

2️⃣ Le point final est très rarement accessible. Il faut souvent plus d’une vie pour s’en approcher

3️⃣ Le plus important est d’être en route, plutôt que d’avoir atteint le point final

4️⃣ « Qui je suis » évolue au cours de ma vie au fil de mes transitions de vie

5️⃣ Ce qui est important c’est de connaître qui je suis maintenant

6️⃣ Apprendre à se connaître devrait être une activité continue, commençant le plus tôt possible. Ne pas attendre d’avoir plus de temps, d’être « burné », d’être plus âgé …

7️⃣ Quel que soit notre âge, le meilleur moment pour commencer, c’est maintenant. Si cette histoire vous parle, partagez en commentaire d'autres réflexions qu'elle vous inspire.


👉 pour recevoir chaque mois, les nouveaux articles du blog, cliquez ici


70 vues
bottom of page