top of page

Inspiration d'une longue marche

L'histoire de Peter, qui rentre à la maison à pied



"- Tiens voilà sa photo". Peter, tourne vers moi son téléphone, et le pose entre nos deux bols de café au lait fumants. De la lumière plein la voix, il me parle de son petit garçon, qu'il appelle au téléphone tous les soirs et qui l'attend là-bas, à la maison. Nous sommes dans une auberge à Fromista, à vingt jours de marche de Santiago de Compostelle, prenant des forces avant de reprendre le chemin dans le matin froid. Dans quelques minutes nous allons nous quitter. Cela rend l'instant présent encore plus précieux.

J'ai parfois croisé en marchant, des pèlerins comme Peter, qui faisaient le "chemin à l'envers". Pour une fois, j'ai la chance de pouvoir écouter l'un d'eux, plus que le temps d'un croisement.

"- Qu'est ce qui t'a amené à choisir de revenir à pied de Santiago?"

Avec son accent chantant, Peter me répond: "- Après trente ans de marche en montagne, j'ai appris une chose: quand j'arrive au sommet, je n'ai fait que la moitié du chemin. Car il me reste à rentrer chez moi." Il boit une gorgée de café et poursuit: "- Quand je suis arrivé à Santiago, il y a vingt jours, je savais qu'il me restait à revenir à la maison, à pied. Encore mille kilomètres jusqu'à Avignon."

Cette scène me revient alors que je marche, seul, après avoir souhaité "Bon Camino" à Peter. Je me sens touché par son histoire.

La marche me donne le temps de la laisser résonner, en un monologue intérieur: "- Lorsque j'ai atteint Santiago après des mois de marche, en partant de la maison, il ne m'est pas venu à l'idée de rentrer à pied à la maison. - ..... - C'est juste. En même temps, j'ai pris le temps de revenir lentement, en bus. - .....

- En fait, ça ressemble à ce que fait Peter.

- .....

- Oui, mais en version très light, alors!" Ainsi, au fil de la marche, l'histoire de Peter me parle de son sens profond.

Ce que j'en retiens au moment où j'écris c'est ceci:

. Il est des moments dans notre vie où nous réalisons des choses qui nous semblent grandes, à notre échelle. Qui nous demandent un engagement personnel fort. Dont nous pouvons nous sentir fiers. Cela peut être des performances professionnelles ...

Cela peut être l'aboutissement de projets personnels importants pour nous ... Alors, après ces moments, prenons le temps ....


🍀 de la gratitude, pour remercier tout ceux qui nous ont aidés à les accomplir; 🍀 de l'humilité, pour replacer les choses à leur place à l'échelle du monde, de la vie; 🍀 de reconnaître et de partager ce qui nous a éclairés pour les réaliser. Comme Peter le fait tous les soirs de son chemin de retour, au téléphone avec son fils. Francois Thouret


👉 Cet article vous a inspiré? N'hésitez pas à le partager et à poser un mot de commentaire au bas de cette page. Merci.
👉 Pour recevoir chaque mois, la newsletter des nouveaux articles du blog, cliquez ici
77 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page